mercredi 28 novembre 2012

Vous reprendrez bien un peu... d'hypocrisie ?

Web mon mardi ! Voilà un sujet qui me tient à coeur depuis longtemps, ça fait quelques semaines que je vous ai annoncé qu'on allait en parler, mais finalement ne sachant par quel bout aborder ce thème je n'étais en fait pas si pressée de m'y coller.

Je ne vais pas parler des mensonges, pipeautages et autres mythos que certaines filles peuvent raconter pour s'inventer une vie "so hype", je vais seulement aborder la question des relations entre blogueuses (il y a déjà pas mal à dire).

J'ai juste envie de vous partager ce que je ressens et ce qui me gêne de plus en plus. D'autant plus que moi-même je me sens parfois mal à l'aise par rapport à cela : j'ai envie d'avoir des échanges sincères avec les autres et ne pas avoir à me demander à chaque fois si telle ou telle "copine" me dit vraiment ce qu'elle pense. Quand on suit un blog, il n'y a aucune obligation, alors pourquoi se forcer à faire semblant ?

Donc tu l'auras compris, cette semaine pas besoin de petit cahier ni de crayon pour ce "Web mon mardi", prends juste un siège, installe-toi, et toi et moi, on va parler. Beaucoup. Mais ça, tu as l'habitude maintenant (et si ce n'est pas le cas, en fait là je suis en train de t'avertir que ce post va être long. Très.)



___________________________

- L'hypocrisie -

Selon le Larousse, c'est une "attitude consistant à dissimuler son caractère ou ses intentions véritables, à affecter des sentiments, des opinions, des vertus qu'on n'a pas, pour se présenter sous un jour favorable et inspirer confiance".

Sur les réseaux sociaux où la force du narcissisme, la mise en scène de sa propre vie et la course à la popularité sont des moteurs puissants, difficile de ne pas tomber dans le piège de l'hypocrisie. Et la distance rend les choses encore plus faciles : écrire un com en disant qu'on "adore", alors qu'en fait on se moque derrière son écran depuis 10 min c'est so easy...



____________________________


Quand est-ce qu'on est hypocrite ?

En tant que blogueuse, on a plusieurs raisons d'être hypocrite :

> Pour s'attirer la sympathie des autres et donc agrandir son "fan club" parce qu'on est une fille trop adorable qui adore tout le monde, même les gens qu'on ne connaît pas (une vocation ratée de miss France ?)

> Pour flatter une marque ou des produits qu'on aime pas tant que ça, parce qu'on ne veut pas être blacklistée ou passer à côté d'un partenariat

> Pour ne pas froisser les autres, et toujours rester dans le "tout le monde il est parfait, tout le monde il est gentil". 

Sauf que ce n'est pas vrai. Comme dans la vraie vie, il y a des personnes qu'on apprécie, avec qui on partage les mêmes centres d'intérêt, et d'autres qui ne nous intéressent pas. Et parfois même ça peut évoluer : on début on apprécie une blogueuse et puis au fur et à mesure on aime de moins en moins ou l'inverse.


Se faire aimer à tout prix.

Faire un blog pour recevoir des insultes dessus, à moins d'être maso, je ne vois pas l'intérêt. Quand on ouvre un blog on a envie de partager, de montrer ce qu'on sait faire et d'être reconnue et appréciée pour nos "talents" (prétendus ou réels) et notre personnalité.

Et c'est là qu'arrivent les premières tentations d'hypocrisie

1. pour ne pas faire de  peine à aux nouvelles copines il faut les encenser même si elles font des trucs pourris.

2. se mettre à penser comme tout le monde (vive la pensée unique !), à adopter les mêmes attitudes et changer son style pour adopter tout ce qui est à la mode (si tu parles des sujets tendances du moment, tu attires plus de trafic)

3. attirer de la sympathie. Pour cela rien de mieux que de semer partout de la gentillesse qu'elle soit réelle ou feinte. Au point de faire amie-amie avec n'importe quelles blogueuses (même si tu t'en fiches des sujets qu'elles abordent sur leur blog) le but étant de bénéficier de leur popularité (quand elles sont célèbres) ou alors de se créer une cour qui vantera tes mérites aux 4 coins du web.



Si tes amis te disent que
"ton tatouage est superbe !"
il faut les emmener chez Optic 2000. 


Tu trouves que j'exagère ?

Un jour j'ai rencontré un groupe de blogueuses et une des premières choses qu'elles m'ont demandé c'est combien d'abonnées j'avais sur HC. Manifestement, ce n'était pas assez pour certaines et même si on avait apparemment bien sympathisé, je n'ai plus entendu parler de ces filles.

Autre exemple : la dernière fois pour répondre à une fille que je connais pas et qui m'avait laissé un mot, je vais sur son blog "mode". Je n'aime pas le premier look. Ni le second, ni le troisième. C'est simple, même si elle est toute mimi, je trouve qu'elle s'habille comme un sac (tu vois les gens que Cristina relooke sur M6 ? La même chose : ça ne va pas du tout avec sa morphologie, il n'y a pas de style, c'est débraillé, bref, même en étant indulgente...). Je reviens sur la première page, et comme son top n'est finalement "pas trop mal" je m'apprête à lui laisser un mot pour le lui dire. Et là je lis un com d'une fille que je "connais" disant à quel point son look est génial, qu'elle porte le tout très bien, lèche, lèche, lèche. Ok chacun ses goûts, mais là j'ai trouvé que c'était fort de café.


Et je ne parle pas des nail arts qui font saigner les yeux. Ni des tatouages kitsch. Mais chacun ses goûts n'est-ce pas ?


Si tu oses me dire que "si, c'est beau",
je ne peux plus rien pour toi. 

Source : Pinterest.



Dire qu'on aime ou se taire et passer son chemin ?

Dans ce contexte, une seule "loi" existe sur la blogo : si tu commentes un look, une créa ou un maquillage, etc... c'est pour dire que tu aimes sinon tu passes ton chemin. Sur les blogs qu'on ne connaît pas vraiment, je comprends. Mais si c'est sur le blog d'une personne qu'on suit depuis quelques temps, on devrait pouvoir avoir la liberté de donner son avis sincèrement. Pour moi c'est ça la richesse de l'échange. Pouvoir dire qu'on pense ou voit les choses autrement. 

Or pour les blogs mode par ex. mis à part sur 2 ou 3 (ceux de Yelle ou d'Isa où je me sens libre de faire des suggestions parfois) avec la plupart des blogueuses, même en étant quelqu'un de plutôt diplomate,  je ne me sens pas la liberté de dire réellement ce que je pense, et je me censure presque toujours : je ne dis que le positif ou je passe mon chemin. Car la blogueuse est hautement susceptible. Si tu la "critiques", que tu n'aimes pas ce qu'elle fait ou que tu ne partages pas son point de vue, c'est que tu es jalouse. Ouai, si on veut. C'est un peu simpliste non ? 


C'est vrai que parfois
il vaut mieux fermer les yeux.




Mais en même temps, quelle légitimité on a pour juger ce que font les autres ? 

Je ne sais plus qui disait qu'il n'y avait pas de formation pour devenir blogueuse. Beaucoup d'entre nous ne sont ni journalistes, ni des professionnelles de la mode ou de la beauté, alors quelle légitimité ? Apprécier la qualité d'un blog est difficile. D'autant plus qu'à partir du moment où un blog fait de l'audience ou touche une cible intéressante, il peut être rapidement mis en avant par les agences ou autres. Qu'il soit bien ou mal écrit. Que les photos/looks/créas soient pourri(e)s ou pas. Idem pour le contenu. 


"trop bien tes santiongs, 
j'adoooooore, t'es trop classe !"




Qu'est-ce qu'on peut dire ou pas sur les blogs des autres ?

En un peu plus d'un an de blogging, j'en ai vu passer des chamailleries de blogueuses. Il faut dire qu'il suffit parfois d'un simple commentaire ou d'un post qui ne plaît pas pour que la rage et la haine (oui tu as bien lu, rien de plus hargneux qu'une blogueuse vexée et sa horde de copines) se déversent en un clin d'oeil et cela peut devenir un réel déferlement en particulier sur Twitter. Mais par contre si une gamine se suicide parce qu'elle a été persécutée sur Facebook, on peut compter sur les blogueuses pour dire à quel point c'est horrible comme histoire. Mais bien sûr.

Alors forcément, ça fait réfléchir et avant de faire la moindre remarque ou suggestion, on tourne sa phrase 50 fois dans sa tête. Evidemment, on ne va pas sur les blogs des autres pour les agresser. J'ai une copine blogueuse bordelaise qui reçoit régulièrement la visite d'une fille qui vient vomir sa bile sur son blog, et je trouve qu'elle est courageuse de continuer à bloguer avec le sourire et en restant elle-même. Chercher le conflit ou blesser les autres je ne vois pas l'intérêt mais discuter sereinement ça devrait pouvoir être possible entre gens civilisés ?


Au final j'ai souvent l'impression que pour pas mal de blogueuses un commentaire doit forcément être une pluie de paillettes avec prosternation. C'est une façon de voir les choses. Mais dans ce cas ton blog ne t'apportera rien d'autre que des "ouai trop cool", ça fait du bien à l'ego, mais après ?


Je ne lis pas beaucoup de blogueuses (pas le temps), mais celles que je suis, j'ai vraiment envie d'échanger avec elles de façon sincère. Donc je sais que je ne vous dis pas souvent que je suis fan de vos looks (je suis difficile), mais il y a souvent au moins une pièce que j'aime et je vous le dis. Il y a des blogueuses que je n'ai plus envie de lire, d'autres que j'ai découvertes et appréciées tout de suite, d'autres que j'apprends à connaître petit à petit.

Sur mon blog tant que vous êtes aussi dans cette volonté d'échanger dans le respect mutuel, vous serez libres de me donner vos avis et j'espère que vous me laisserez la même liberté sur les vôtres.


Désolée d'avoir été aussi longue, mais je vous avais prévenues, non ?


NB : le dernière fois on parlait du fait de dire ou pas "ma belle" quand on se parlait entre blogueuses. En ce qui me concerne, j'ai des yeux, et je vois bien que les blogueuses que je lis ne sont pas des James Bond girls. Mais. On peut aussi être belle par la joie de vivre qu'on dégage, et je trouverai toujours qu'une blogueuse lambda souriante est 10 fois plus jolie que Kirsten Stewart (que je n'aime pas, ça c'est dit ;-)



Voilà, je crois que j'ai tout dit.
Et pour vous remercier de votre patience, 
je vous offre à toutes une paire de ces
superbes chaussures cloutées über tendance.