mardi 31 janvier 2012

Looklet, la fin d'un réseau social de mode ? (Affaire à suivre)

Pour ceux qui suivent mon blog depuis quelques temps, vous m'avez souvent "entendu parler" de Looklet, un "virtual dressing" à la fois éditeur et réseau social, que j'ai découvert cet été.

Looklet, copies écran

Qu'est-ce que c'est ?
Ce site est (était) à ma connaissance, l'éditeur virtuel le plus complet en matière de mode. Pour vous faire une idée, la technologie utilisée jusqu'ici est assez similaire (mais bien plus complète) de celle de la Dressing Room d'H&M que j'utilise fréquemment.

Comment ça marche ?
Après création d'un profil, pour créer des looks, rien de plus simple, il suffit de choisir dans la très large base de données du site : 
1. un mannequin, sa coiffure et son visage (uniquement des femmes)
2. un fond (des dizaine de possibilités : paysage, studio photo, catwalk...) et de très nombreux effets différents (lumière, noir et blanc, sépia, pages de magazine, etc...)
3. des vêtements et des accessoires puis de les agencer (presque) comme on le souhaite, par ex : sac porté à la main ou sur l'épaule, chemise portée ouverte ou fermée, sous ou sur un pull, ex...
4. nommer son look, le décrire et le publier
5. chaque look est présenté sous 3 vues : de face, de dos et gros plan visage.
De la même manière que Polyvore, le site permet de voir les créations des autres membres, de les "liker" et de les commenter. Il permet aussi de devenir ami ou follower d'un membre et de le "liker".

Pour rechercher un vêtement dans la base du site, je trouve que la fonction recherche n'est pas top (pas de recherche par couleur par exemple) et surtout il n'est pas possible d'enregistrer des sélections de vêtements pour les utiliser plus tard dans un autre look... Seule alternative : aller sur "Recently used" qui permet de voir les derniers items sur lesquels on a cliqué.

Quelques unes de mes créations
(cliquez sur les images pour retrouver les posts correspondants) :

  
 

Reporting :
Un des points faibles du site : le suivi des commentaires et des "likes" se fait à partir de la page "Wall" du profil sur un tableau assez indigeste et brouillon. Pas d'alerte par mail. L'onglet "Friends et Followers" regroupe toutes les personnes qui suivent un membre.

Communauté :
Une communauté très internationale et réactive (plus que sur Polyvore je trouve : près d'une cinquantaine de followers/amis en quelques semaines). De plus, les looks créés apparaissant dans l'ordre de publication sur le mur du site, les créations des membres sont donc visibles par tous quelle que soit leur popularité. Il est donc assez facile de se faire connaître et d'avoir de nouveaux followers. Des sélections sont toutefois mises en avant sur la page "Top lists": Hot Stylists, Hot Looks, Top Stylists, Top Looks, Look of the Day, Featured Looks, etc...

Outils :
Aucun outil pour les blogs, mais deux boutons de partage pour Facebook et Twitter.

Avantages pour les marques :
Chaque vêtement / article est clairement identifié avec son nom et celui de la marque. Les liens des articles présents dans la base de donnée de Looklet renvoient directement vers les sites de marques. Ils sont enregistrés dans la base de données par l'équipe du site donc pas (peu) de problème de qualité de photos. Les articles qui sont ajoutés à un look sont "portés" donc mieux mis en valeur que montrés à plat comme sur la plupart des autres sites de virtual dressing. D'autant plus que 3 vues sont disponibles pour un look : face, dos et gros plan visage.

Mon verdict :
Petite confession : accro à la mode, j'ai passé quelques nuits sur Looklet à créer encore et encore des looks (d'ailleurs j'en ai encore plein en stock à vous montrer;-).  Ce site permet de découvrir de nouvelles marques mais malheureusement, seuls les article intégrés par l'équipe de Looklet y sont disponibles (contrairement à Polyvore où chacun peut importer des images qui sont mises ensuite à la disposition de toute la communauté).
Principal axe d'amélioration : sur ce site il y a les followers et les amis plus les"like". J'illustre : si un membre qui s'appellerait Cristina par ex. suit un autre membre, Matthieu, elle est son "follower". Si Matthieu décide de suivre aussi Cristina, alors tous les deux changent de statut et deviennent "amis". Mais pour montrer qu'il l'apprécie, Matthieu peut aussi "liker" le profil de Cristina en plus de "liker" ses looks. Cela fait un peu beaucoup n'est-ce pas ?
Le volet "social" du site est aussi à améliorer : développer des outils de partage pour les blogs, meilleurs outils de suivi d'activité sur son profil, etc...
Enfin, des mannequins homme seraient aussi les bienvenus ;-)

Quel avenir ?
Fin novembre/début décembre 2011, une polémique a éclaté sur "l'affaire des mannequins virtuels d'H&M", or les deux sites utilisent la même technologie et les mêmes "corps virtuels". A cette même période Looklet a commencé à avoir des problèmes de fonctionnement : site fréquemment indisponible, impossibilité de créer des nouveaux looks, fonctionnalités réduites et le pire : silence radio sur Twitter ni Facebook malgré les questions des membres. Looklet semble avoir été une victime collatérale de cette "polémique".
En décembre, un communiqué laconique apparaît en haut du site et annonce que Looklet "prendra une nouvelle direction le 31 janvier, que les pages des membres vont disparaître et que chacun doit sauvegarder ses images de looks".


Pour les membres, il ne reste alors plus qu'à cliquer sur toutes les images de leurs créations de looks pour les enregistrer une à une sur leur PC, et plus aucune possibilité de communiquer avec ses followers et amis : toute une communauté perdue...

Selon Crunchbase, Vente-privee.com aurait racheté Looklet (partiellement ou en totalité ?)... Alors, affaire à suivre.

Site : Looklet.com

J'espère que cet article marketing / réseaux sociaux fashion vous a plu, RDV mardi prochain pour découvrir un autre site ;-) Pour découvrir d'autres sites, c'est dans la rubrique Parlons marketing et Web 2.0





lundi 30 janvier 2012

Ma Gold et Moi (...Sephora, je crois qu'on a un problème...)

*un article beauté un peu différent de ce que j'avais prévu, mais bon, c'est la faute de Sephora : fallait pas changer ma carte Gold ;-)

Vendredi le facteur m'a apportée une jolie enveloppe dorée. Ces enveloppes, je les guette dans le courrier comme les mômes espèrent surprendre le Père Noël pendant sa livraison de cadeaux. Tous ceux qui me connaissent dans la "vraie vie" et qui suivent un peu mon blog, savent à quel point je suis accro aux parfumeries en général et à Sephora en particulier ;-) Alors quand j'ai eu mon enveloppe entre les mains, j'ai été doublement intriguée car elle n'avait pas le format des invitations Gold que je reçois d'habitude... 

Scratch scratch je me dépêche d'ouvrir et toute heureuse (♫ ♬ ♪ ♩ il m'en faut ♩♪♫♬ peu pour être heureu-se ♫ ♬ ♪ ♩ vraiment très peu pour être heureu-se ) je brandis ma nouvelle carte Gold ! Si j'avais tous les amis de la jungle autour de moi, je sens qu'on se lancerait dans une danse folle comme seul Mowgli en a le secret !


Ma nouvelle Sephora Gold

Je me dis que c'est génial, après toutes ces années de dépendance (et de dépenses : j'ai eu ma Sephora Black en 2004 et ma Gold en 2009 je crois ) j'ai atteint le troisième niveau, ça va être la fête Ginette ! Mais mon côté adulte reprend le dessus et je me mets à lire frénétiquement tous les petits mots qui sont marqués sur le beau  flyer doré. 

Cool : en plus de tous les avantages que j'ai déjà (les bars beauté 1 fois par mois gratuitement, un cadeau au choix d'une valeur de 30€ à mon anniversaire, des invitations pour des ventes privées avec cadeaux, des cadeaux lors de certains achats...), cette nouvelle carte me donne aussi droit à un cadeau tous les 1000 points (c'est à dire tous les 1000€ dépensés chez Sephora). Je trouve que 1000 points ça fait beaucoup mais, bon, un cadeau c'est cadeau ;-)

Je retourne alors la dernière page du joli flyer doré et là, stupeur et (presque) tremblement.

Il y a un détail auquel je n'avais pas prêté attention sur ma nouvelle carte, c'est qu'elle porte une date de validité : jusqu'en février 2013. Jusque là pas de problème. Sauf que sur le flyer, Sephora m'explique que pour garder ma carte Gold, dorénavant, chaque année il faudra que je fasse au minimum 700 euros d'achats (700 points)... GLOUPS... Sinon je ne repasse pas à la carte Gold Classique, nooon, je retourne au niveau carte Black. RE GLOUPS. Je suis un peu dégoûtée parce qu'en ce moment j'achète un peu moins qu'avant (déjà ça, ça fait mal) mais, bon je ne me formalise pas davantage car je me dis que je vais bien finir par retrouver un nouveau poste et mon pouvoir d'achat par la même occasion ;-)

Samedi matin, nouveau courrier Sephora Gold (cette fois-ci je suis un peu moins emballée déjà), mais bonne surprise : en cadeau un bon pour une épilation des sourcils gratuite dans un Brow Bar Bénéfit, des cadeaux comme d'habitude (sous conditions d'achat bien sûr) et des réductions (sous conditions d'achats encore une fois). J'ai presque retrouvé le sourire (et l'envie de danser comme Mowgli par la même occasion ;-) sauf que (vous avez vu, il y a tout le temps des "sauf que" dans ma vie)... Sauf que je tombe sur la page qui présente les supers cadeaux des 1000 points. Et là c'est vraiment le cas de le dire : je tombe des nues. Ces fameux cadeaux Sephora ne sont plus ou moins rien de plus que ce qui est déjà offert lors des opérations de promotions à savoir (au choix) : une pochette (trousse de voyage), un grand parapluie, un sac de sport, une valisette... (NB: avant ce programme de fidélité, j'ai déjà eu de nombreux sacs, des valisettes, des dizaines de trousses, un panier en paille, une natte de plage, etc..).

Désolée Sephora, j'ai toujours été une bonne cliente depuis des années, mais là, c'est mal joué. Ce genre de cadeaux pour récompenser 1000€ de dépenses, comment dire ?... Dans ce cas-là il vaut mieux ne pas faire de pub et offrir le cadeau en magasin comme ça, comme une surprise sans rien annoncer avant, parce que de nombreuses enseignes offrent autant voire plus de cadeaux avec des montants d'achat bien inférieurs. Donc je ne sais pas ce qui justifie cette nouvelle stratégie de "fidélisation" (enfin si, des économies) mais sincèrement, je suis vraiment déçue : recevoir une nouvelle carte Gold présentée comme étant mieux que la première pour au final se retrouver avec un programme qui mesure la fidélité sur une période d'un an renouvelable et avec des avantages qui (je trouve) ne compensent pas la différence, c'est no comment... 

Sur le courrier, il est noté qu'il faut activer la nouvelle carte pour profiter des "avantages" je pense que la mienne va rester dans son enveloppe et que je vais garder mon ancienne Gold qui ne quitte pas mon portefeuille depuis au moins deux ans... Je continuerai à acheter chez Sephora, mais maintenant au lieu d'y faire systématiquement tous mes gros achats, je vais davantage comparer avec l'ami Marionnaud qui m'envoie aussi des courriers tous doux...

Affaire à suivre...


samedi 28 janvier 2012

Mais... pourquoi tu fais ça ?

Certains magasins ont un effet tellement euphorisant sur les filles qu'on a l'impression qu'un court-circuit s'opère au niveau du cerveau ;-) Vous ne vous êtes jamais sentie perdre la tête en rentrant chez Sephora, Marionnaud, Kiko ou autre parfumerie ? Que celle qui garde la tête froide dans ce genre d'ambiance me donne son secret ;-)

Plus sérieusement. Je suis toujours éberluée quand je vais dans une parfumerie et que je vois les filles qui essaient du rouge à lèvres... sur les lèvres et du mascara... sur leurs cils. Logique me direz-vous. Et bien non. Sans vouloir faire flipper tout le monde, tester un rouge à lèvres c'est comme embrasser toute une rame de métro (clodos compris), et je ne crois pas que ça tenterait qui que ce soit... Ce n'est pas parce que toi tu es propre comme un bébé Cadum que tout le monde l'est aussi...
Et le plus "drôle" c'est la tête que font les filles quand je leur dit que ce n'est pas très hygiénique de faire ça : tout d'un coup elles se rappellent que notre monde n'est pas aseptisé et que oui, on peut parfois choper des grosses "cochonnetées" avec ce genre de comportements insouciants...
Alors les filles perdez la tête, mais pas trop ;-)

Bises (sur la joue et de loin même ;-)

Viens pas te plaindre après...
crédits photo: Disney

vendredi 27 janvier 2012

Casual look en rose et bleu (autour d'un petit sac "Petal to the Metal" de Marc By Marc Jacobs)

Aujourd'hui c'est vendredi, oh oui ! Alors au programme du jour un look relax avec seulement deux couleurs  en contraste : du rose dragée et du bleu marine. Le tout pour "habiller" un petit sac qui me fait de l'oeil depuis un bon bout de temps : un des modèles de la collection "Petal to the Metal" de Marc By Marc Jacobs.  Que celle qui n'a pas craqué sur cette collection trop mignonne avec ses petits "n'oiseaux" en métal me jette la première brioche (oui, parce que les cailloux ça fait trop mal et moi il se trouve que je suis un peu chochotte question roches et pierres ;-)

Evidemment mes belles avant de sortir le bout de vos narines dehors, vous enfilez par-dessus un pull, une bonne grosse écharpe, un gilet, un manteau et un bonnet. Et des gants, j'oubliais les gants !
Et comme d'habitude, j'ai réalisé ce set sur Polyvore.
Bonne fin de semaine ;-)

Tshirt fluide rose pâle Acne / Pantalon flanelle bleu marine Costume National
Bottines lacées en daim bleu marine Opening Ceremony
Montre chrono et Sac rose pâle Marc by Marc Jacobs
Bracelets Stella & Dot / Collier et boucles d'oreille motif Plume Gorjana 

Maquillage : Mascara BADGal Lash Benefit / Vernis Blue Satin 461 Chanel
Gloss Turkish Delight et duo Ombres à paupières Nars


Parfum : Flowerbomb de Viktor & Rolf  (floral, eau de parfum. Le visuel est celui de l'édition limitée Pink Sparkle de 2009). Notes de tête : Thé et Bergamote / Notes de coeur : Jasmin Sambac, Orchidée Catleya, Freesia, Rose Centifolia / Notes de fond : Mucs et Patchouli.
Casual Look in Pink & Blue


jeudi 26 janvier 2012

Mes nouveaux Phalaenopsis et Dendrobiums (et oui, en plus des soldes j'ai aussi craqué sur cinq nouvelles orchidées... )

Ne dites rien, je sais. J'avais dit que je n'avais plus de place, que je n'achèterais plus que des minis orchidées, résultats des courses, me voici avec 5 nouvelles beautés king size que j'essaie d'agencer comme des Lego et tout ça en moins de 3 semaines...

Alors maintenant que mon mea culpa est fait, comme promis (vous vous souvenez le nouveau planning du blog : le jeudi c'est orchi-dées ;-) voici les photos de mes nouvelles copines de la nature : 3 Phalaenopsis (qui étaient au bord de l'agonie quand je les ai achetés) et 2 Dendrobiums. Elles ne portaient pas d'étiquette d'identification donc je ne connais pas leurs noms complet mais ça va venir (d'ailleurs si vous avez des idées...).

Les photos ne sont pas très lumineuses, et je n'ai pas voulu trop les retoucher car sinon le "scintillant" des pétales aurait disparu (vu de près à la lumière, la texture des pétales ressemble à de la neige, c'est magnifique)... 

Et regardez bien les fleurs (oui, en plus je vous fais gratis une version horticole de "Where is Charlie") : il y en a deux qui ont une mutation qui les rendent différentes des autres fleurs (un indice : il s'agit du Dendrobium mauve et du Phalaenopsis jaune)

Et voilà pour la pause verdure de la semaine ;-)


Phalaenopsis blanc moucheté mauve - janvier 2012

Phalaenopsis blanc moucheté mauve - janvier 2012

Phalaenopsis jaune et fuchsia - janvier 2012

Phalaenopsis jaune et fuchsia - janvier 2012

Phalaenopsis blanc et fuchsia - janvier 2012

Phalaenopsis blanc et fuchsia - janvier 2012 

Dendrobium jaune parfumé, les fleurs sont petites et très nombreuses - janvier 2012

Dendrobium jaune parfumé, les fleurs sont petites et très nombreuses - janvier 2012

Dendrobium mauve - janvier 2012

Dendrobium mauve - janvier 2012




mercredi 25 janvier 2012

Smart Look : Totally Burberry (on rêve). Un trench en cuir et un pull à carreaux écossais.

Parmi toutes les marques qui me font rêver, Burberry occupe une place particulière sur ma liste. Alors aujourd'hui pour rêver un peu je vous présente un look  totally Burberry. Je l'ai créé sur Looklet, un site absolument fabuleux qui malheureusement s'est arrêté depuis décembre... 

Les tons que j'ai choisis : du nude, du marron, du gris et du blanc pour le sac et pour apporter une touche de lumière à la tenue. J'ai choisi un mannequin avec une coupe et un maquillage en contraste avec le petit pull à carreaux assez preppy (Désolée, j'ai essayé de lui faire des guilis mais la demoiselle n'a pas voulu décrocher un sourire pour la photo. C'est qu'elle prend son job très au sérieux ;-)

Alors, prête à tomber in love with Burberry ? 

Collection Burberry : Blouse, Pull à carreaux, Slim, Trench en cuir,
Gants imprimés tartan, Sandales et Sac à main blanc.


Look Femme totally Burberry, camaieu de marron et nude
Blouse, Pull à carreaux, Slim, Trench en cuir, Gants, Sandales et Sac à main blanc

Look Femme totally Burberry, camaieu de marron et nude
Blouse, Pull à carreaux, Slim, Trench en cuir, Gants, Sandales et Sac à main blanc

Look Femme totally Burberry, camaieu de marron et nude
Blouse, Pull à carreaux, Slim, Trench en cuir, Gants, Sandales et Sac à main blanc

mardi 24 janvier 2012

Recherche de pièce, le "Perdu de Vue" des fringues

Un jour, tu flânais en ville et tu as repéré une petite veste exactement comme tu en rêvais depuis toujours. La couleur, la forme, la matière, tout, tout, tout comme dans tes rêves. Sauf que voilà, tu venais de payer ta xième facture en retard et ton banquier t'avait prévenue : interdiction formelle d'exposer ta CB à la lumière sous peine d'auto-destruction immédiate.
Alors tu as remballé tes rêves, tu as soupiré un bon coup et tu t'es dit que tu attendrais la fin du mois.
Tu en as rêvé toutes les nuits de "ta" veste. En pleine réunion professionnelle, tu t'es surprise en train de la gribouiller sur ton cahier. Cette veste tu l'as déjà dans la peau.
Alors quand ton salaire est enfin arrivé, tu t'es précipitée à la boutique comme une gosse, les joues teintées de rose par ta course folle, le sourire radieux, les yeux pétillants.
Sauf que... la veste de tes rêves, elle ne t'avait pas attendue. Alors tu as supplié la vendeuse de vérifier une cinquième fois s'il n'en restait pas une cachée derrière dans la réserve. Même si c'est une taille 58 t'es prête à la prendre. T'es tellement désespérée que te dis que c'est pas grave, tu l'emmèneras chez la couturière  même s'il faut que tu hypothèques la maison pour payer les retouches.
Mais manque de bol il n'en restait pas une seule. Même en 58. Alors bien sûr tu as pleuré. Pleuré. Re-pleuré et encore pleuré.

(Euh, c'est bon là tu as fini ? Je peux continuer ? ;-)

Donc saches ma petite fashionista, que pour ce genre de peines de coeur inconsolables, il existe un site qui te donne un seconde chance de retrouver la veste de ta vie : Recherche de pièces.
Ce site existe depuis pas mal de temps déjà mais il est tellement mal référencé, que même l'ami Google a du mal à te le trouver si tu ne connais pas son nom exact.

Comment ça marche ? 
  1. Sur la page d'accueil, tu sélectionnes le nom de la marque (cette veste est devenue ton obsession, ne me dis pas que tu ne te souviens plus du nom de la marque ? Non ? Désolée alors, passe ton chemin...). Dans le formulaire qui s'affiche il suffit ensuite de renseigner le plus d'informations possible : la taille, la couleur, la matière, la référence, etc... et il est aussi possible de télécharger une photo de l'article pour faciliter les recherches. On complète avec ses coordonnées et le tour est joué. La requête est valable pour 30 jours et peut être effacée avant si on le souhaite.
  2. Le site transmet de manière anonyme la recherche aux boutiques de la marque qui sont affiliées au service.
  3. Quand une boutique détient l'article qui correspond, le site fait l'intermédiaire pour transmettre la proposition de vente.
  4. Et hop, on commande directement en ligne !
Avantages :

Le service de recherche est gratuit pour les clients, qui ont ainsi "accès" à plus de 2000 marques référencées et plus de 20.000 boutiques affilées au site.
Pour les boutiques, cela permet d'écouler des stocks au-delà de leur zone de chalandise.

Inconvénients :

Pour l'instant le service ne fonctionne apparemment que pour les vêtements femme et enfant.
Pour les marques types Zara, H&M... tu oublies (direction Ebay et les vide-dressing)
Pour l'autre petite veste que tu as ratée en 1992 parce que tu étais privée d'argent de poche à cause de ton 8/20 peu glorieux obtenu à ton contrôle de maths sur les vecteurs, tu zappes aussi ;-)

Voilà, j'espère que ce site aidera à soigner quelques fashion chagrins ;-)

Enjoy !

Site : Recherche-de-piece.com


Interface Recherche-de-pièce.com.
Cliquer pour agrandir.



PS : comme promis, maintenant chaque mardi, je vous ferai découvrir un nouveau site, réseau ou plateforme en rapport avec la mode, ou la blogsphère, etc.. J'espère que ce post vous a plu. Si vous avez des remarques, vous pouvez me les laisser en commentaire ;-)


lundi 23 janvier 2012

Rihanna est venue m'aider à faire le ménage (et elle plutôt douée)

Montre-moi ton blog et je te dirai qui tu es ? C'est vrai qu'un blog personnel est toujours un peu le reflet de soi-même : on s'y livre pas mal, on y partage ses passions, on y  exprime ses indignations, ses interrogations, ses découvertes. On s'attarde sur la déco comme on médite devant le catalogue d'Ikea et on classe ses articles comme on organise son dressing... ou pas, c'est selon. 

Cette semaine, j'ai pas mal cogité au sujet de mon blog : qu'est-ce que j'ai envie d'en faire et d'y partager, est-ce que j'y consacre trop de temps ? Est-ce que je continue ? Est-ce qu'il me ressemble ? et tout et tout...

Et c'est en faisant mon ménage avec la radio à fond que j'ai eu une inspiration sur je ne sais plus quel morceau de la copine de la Barbade. Et vous allez voir, ça va déménager (d'où le titre de mon article digne d'une réclame de crème aspire-capitons en 3 jours top chrono, mais oui madame !)

Dans la vraie vie (celle où je n'ai pas mon laptop ouvert devant moi), je suis assez curieuse et je m'intéresse à tout (cf mon "portrait") et depuis que j'ai créé mon blog "orchidées, mode et beauté" en mai dernier, à force de publier à hue et à dia, vous avez dû remarquer que petit à petit de nouveaux thèmes ont fait leur apparition et il est grand temps de mettre un peu d'ordre dans tout ça (l'effet Rihanna).

Donc à partir de maintenant, j'ai décidé de laisser mon double méthodique et ordonné reprendre le dessus en faisant... un planning de publication (mais oui madame -bis) que je vais mettre en place dès mardi. Et bien entendu, quand j'aurai pas l'envie/pas le temps de publier, vous pourrez toujours allez fouiner dans les archives, en 9 mois il déjà plus de 200 posts en stock pour prendre soin de vos orchidées ou de votre look ;-)

Au menu :

  • Lundi : mode et/ ou beauté
  • Mardi : web / marketing digital / réseaux sociaux pour vous faire découvrir des nouveaux sites des plateformes d'échange, comme les posts que je vous ai déjà faits sur Fashiolista et Polyvore par ex.
  • Mercredi : mode et/ ou beauté
  • Jeudi : orchidées
  • Vendredi : mode et/ ou beauté
  • Week-end :  découvertes, papotinages, mes humeurs du moment, pour réfléchir ou faire sourire

Et toute la semaine, de jour comme de nuit : lorsque je découvre un bon plan, je vous le partage ;-)

Bises et bonne semaine à tous !

vendredi 20 janvier 2012

Marionnaud, les 20% de remise reviennent !

Aujourd'hui il fait un temps de chien trempé à Paris, depressing... heureusement le facteur m'a apporté un joli courrier comme je les aime !

NB : Si vous avez déjà asséché votre compte en banque à cause des soldes,
passez votre chemin, vous n'avez rien vu, rien lu.

Pour les autres, sachez que du 30 janvier au 19 février 2012, Marionnaud offre 20% de remise sur les parfums et les coffrets + 5% de remise différée sur la carte. Pour en bénéficier, c'est très simple : il suffit juste d'avoir la carte de fidélité (gratuite).
L'offre est valable en boutique et pour commander en ligne, le code promo à indiquer est : 5919
(hors points rouges, promotions en cours, marques de grandes distribution)

Bon week-end les beautystas !

- 20% ?
Youpi !


Casual Look Homme et Femme en mode rayé (une marinière dans la grisaille - collection H&M)

Après mes jérémiades  de la semaine ;-) retour aux fondamentaux : un peu de mode avec deux nouveaux looks casual bicolores faciles à porter et qui viennent compenser notre carence de ciel bleu. Tous ceux qui me suivent depuis quelques temps savent que je raffole d'imprimés, mais bizarrement je porte rarement des rayures horizontales. Alors pour vous inspirer et m'inspirer moi-même (on est toujours mieux servi que pas soi-même n'est-ce pas ?) je me suis essayée à l'exercice des rayures déclinées au masculin et au féminin en cliquouillant dans la dressing room du copain H&M.

Je vous livre le résultat :
  • Pour Monsieur, vu qu'on est vendredi, j'ai créé une tenue très relax avec un tshirt rayé, un gilet bleu marine à col V en grosses mailles porté sous un blouson sporstwear d'un bleu plus clair et assorti aux tennis.
  • Pour Madame, un look simple composé d'un pantalon 3/4 et d'un débardeur rayé porté sur une chemise bleu ciel. Ce qui apporte du style à l'ensemble ? Une veste à boutons dorés et de jolies compensées bleues marines.

Bonne fin de semaine en bleu ;-)


   


mercredi 18 janvier 2012

Ma (modeste) contribution pour le sommet social sur l'emploi (à toi le politique pour qui le chômage et son acolyte le Pôle Emploi sont des concepts désespérément... flous)

Comme je vous l'avais dit en début d'année : en 2012, je ne ferme plus ma bouche. Dans un précédent post, je vous disais que je n'étais pas une dinde. Scoop du jour, je n'en suis toujours pas une.

Aujourd'hui c’est le sommet social sur l’emploi, et comme je fais partie de la société (et que je suis une fille partageuse et que j'ai une expérience significative -je trouve- dans le domaine de la galère vraie vie), j’ai décidé de participer à ma manière et de faire don d'un peu de bon sens (enfin je crois...)

Sortez vos crayons et activez vos cervelles (oui, parce qu’à la fin vous pourrez aussi donner votre audit gratuit), voici le devoir du jour : le cas Pôle Embrouille Emploi.



Bienheureux celui qui n'a jamais mis les orteils à Pôle  Emploi ! Toute personne avertie vous dira que ce n'est pas là-bas qu'on trouve du travail, et c'est bien dommage non ? D’un côté des fonctionnaires qui souffrent (agressions, surcharge de travail, impuissance face à la situation) et de l’autre des chômeurs au bout du rouleau qui en plus d’avoir perdu leur emploi, doivent subir les joies d’une administration incapable de « fournir » des emplois.

Penchons-nous tout d'abord sur le calvaire du chômeur :

1. L’inscription chez Pôle Emploi :
Souvent le malheur s’ajoute au malheur. Remplir un dossier relève du trek en Amazonie administrative (il manque toujours un papier au dossier, quand celui-ci il n’a pas été mal saisi ou égaré).

2. Le rendez-vous avec un conseiller :
Quand le chômeur arrive enfin à rentrer dans le système, il attend encore des semaines voire des mois avant d’obtenir un RDV avec un conseiller. Un entretien qui malheureusement, comme les suivants, ne lui sera  souvent d’aucune utilité pour retrouver un emploi. Pourquoi ? Direction le point 3.

3. Le déroulement d’un rendez-vous avec un conseiller :
Le chômeur parle rapidement de son parcours, des postes qu’il cherche et en retour, le conseiller lui montre comment chercher une offre sur le site. Parfois, il va lui proposer une formation, sauf qu’avec la diminution des budgets, il y a de moins en moins de formations subventionnées. Résultats : le chômeur est énervé parce qu’il a perdu son temps /  le conseiller est frustré parce qu'il n'a pas apporté de solution au candidat.

4. Pour mieux accompagner les chômeurs, Pôle Emploi délègue à plein de soi-disant organismes d’insertion. Je dis soi-disant parce que j’ai été adressée à ce type d’organismes pour un cycle sur la création d’entreprise et les « consultants » qui m’ont suivie étaient… des stagiaires (ou comment rentabiliser au maximum l’argent des contrats publics, au moins, ça il y en a qui ont compris…)

Bref, tout ça de gâchis, alors qu’en changeant deux-trois petites choses, ce serait déjà tellement mieux (ou comment adoucir le calvaire du chômeur et rendre les agents Pôle Emploi plus… utiles)

1. Pôle Emploi n’a pas l’air d’être au courant, mais aujourd’hui la plupart des français ont un pc et internet chez eux (2 ménages sur trois selon l’Insee en mars 2011).
Donc pour ceux qui sont équipés, qui savent parler français mais qui ne savent pas comment rechercher une offre : au lieu d’un premier entretien individuel qui ne sert à rien : à la place une petite session collective pour montrer comment fonctionne le site, comment saisir son CV et comment répondre à une offre. Personne ne perd son temps, « tout le monde il est content ».

2. La dernière fois, je parlais avec mon conseiller, et il m’a dit qu’il n’avait presque pas de contact avec les entreprises. C’est simple, ça m’a sciée. Je savais que la situation était grave mais à ce point ?... Ce que font les agences de recrutement, ce ne serait pas aussi aux agents de Pôle Emploi de le faire ? A savoir, placer des candidats sur des postes ?

3. Enfin, le pire pour la fin : le cas du site internet. Dans une annonce Pôle Emploi, c’est simple, à part si on cherche un emploi "standard", difficile de se faire une idée du contenu d’un poste tout simplement parce que dans l’espace « description du poste » le nombre de caractères est limité à la manière d’un tweet… Mais par contre les ¾ restants de la page sont utilisés pour des infos qui pourraient être condensées en 5 lignes (le salaire, le nombre d'années d'expérience, le nombre d'heures, etc...). Il suffit de comparer une offre Chef de Produit sur Cadremploi et une autre sur Pôle Emploi pour s’apercevoir du gap… Résultat : comme les offres ne sont pas ciblées, les candidatures ne le sont pas non plus et encore une fois, tout le monde perd son temps : les recruteurs et les candidats.

Voilà, si vous aussi vous avez des idées pour aider nos élites qui volent trop haut pour voir la réalité, donnez-les, vous contribuerez au sauvetage (enfin, au moins on aura essayé avec Pôle Embrouille Emploi) de notre beau pays que j’aime d’amooooour ;-)

PS : j'étais assez remontée quand j'ai écrit le premier jet de ce post. Seulement, j'essaie d'être constructive, et donc j'ai fait l'effort de me lire et relire avant de publier. Donc vous comprendrez que les commentaires à l'emporte-pièce genre "tous des feignasses!" n'ont aucun intérêt pour moi. Merci ;-)

Et maintenant c'est à vous ! Vous changeriez quoi vous ?

mardi 17 janvier 2012

Casual Look : Bordeaux, Noir et Blanc

Aujourd'hui je vous propose un look assez simple pour le bureau ou pour sortir avec les "coupines" ;-) L'inspiration russe se limite à quelques petites touches et fait référence à un vernis qui m'a fait craquer : le Midnight in Moscow d'OPI (Russian Collection). Et en cherchant un parfum à associer à cette tenue, j'ai retrouvé une fragrance que je portais quand j'étais au lycée et que j'avais envie de redécouvrir : Maroussia (petite séquence nostalgie ;-)
Look créé sur Polyvore.

Skinny noir en cuir et jersey Donna Karan / Blouse blanche et noires avec un petit noeud T. Babaton
Escarpins vernis bordeaux Minelli / Pochette bordeaux chaîne dorée Sous les pavés
Bracelet grosse chaîne doré Yves Saint Laurent / Bague Kate Spade / Boucles d'oreilles LK Design
*
Maquillage : Vernis OPI Midnight in Moscow / Rouge à lèvres Dolce & Gabbana Passion Gloss Fusion Lipstick Magic / Palette fards à paupière Ecrins 4 couleurs 04 Bois de rose Guerlain
Mascara Somptuous Estée Lauder
*
Parfum : Maroussia de Slava Zaitsev (oriental floral). Notes de tête : Ylang-ylang, Narcisse, Bourgeon de cassis / Notes de coeur : Rose, Jasmin, Fleur d'oranger, Muguet / Notes de fond : Ambre, Musc, Vanille, Bois de santal.
Casual Look with OPI Midnight in Moscow : Red, Black & White